Actualités des églises Actualités du royaume Togo

La JCE commémore ses 18 ans par une rencontre d’action de grâce pendant la Pâques

La Jeunesse Chrétienne Engagée (JCE) a témoigné de toute sa gratitude à Dieu ce dimanche 17 avril 2022, jour de Pâques, pour ses dix-huit (18) années d’existence à travers une rencontre d’actions de grâce, d’échanges et de partage à Lomé.

C’était sous la présidence de M. Sam K. ADAMBOUNOU, que cette rencontre d’actions de grâce placée sous le haut patronage du Saint-Esprit, a eu lieu en présence de plus d’une cinquantaine de jeunes participants venus de tous les horizons et des églises de diverses dénominations du Grand Lomé, dans la salle de conférence de l’Hôtel PESCO.

C’était un moment de reconnaissance, de gratitude et de témoignages pour marquer dans la sobriété, ce dix-huitième (18è) anniversaire de la création de l’association qui se veut un fer de lance, un mouvement avant-gardiste de la promotion de l’abstinence sexuelle chez les jeunes chrétiens jusqu’au mariage comme le recommande la Parole de Dieu.

Après l’exécution des chants de gratitude et des prières, le ton de l’événement a été donné par le mot de bienvenu de M. ADAMBOUNOU, président de la JCE, qui n’a pas manqué l’occasion d’égrener les bienfaits, les soutiens et combats que Dieu a menés pour pousser les membres de l’association à relever les défis de l’abstinence sexuelle.

Il s’était félicité de l’objectif atteint par les anciens membres de l’association qui, malgré les pressions de la société, étaient parvenus, grâce à l’exhortation, au réconfort spirituels, à maintenir le cap pour triompher non seulement pour honorer Dieu, mais également leurs propres mariages.

A l’issue de cette intervention qui n’était qu’un avant-goût de ce qui allait suivre, trois participants ont déclaré leur adhésion à l’initiative qu’ils ont trouvé très spéciale pour cette génération.

Revenant à la charge, le président de la JCE n’a pas manqué de relater le parcours et les difficultés qui étaient les leurs et a adressé des encouragements, des exhortations et des paroles de motivations devant aiguiser leur détermination à relever ce défi dont l’épilogue est rempli de fierté, de joie, de gratitude, d’honneur et de dignité.

Il faut rappeler que la rencontre a été meublé de cantiques de reconnaissance, des chants chorales, des récits bibliques et des prières d’actions de grâce pour « dire merci à Dieu », pour ces 18 années passées.

Pour finir cette soirée commémorative, un met a été partagé à tous les participants. Les impressions recueillies à la fin de la rencontre étaient très bonnes et les participants n’ont pas hésité à manifester leur joie et bonheur d’être parmi ceux qui ont opté pour cette aventure qui les différencie des autres jeunes dans la société.

Le tout premier intervenant M. PERE Koffi souhaite que : « Dieu protège cette association afin que nous puissions pérenniser ses valeurs et objectifs pour que les générations à venir voient la JCE avancer et évoluer ».

Quant à la sœur Blandine AMEWOU : « Cette soirée a été particulière et a été un jour de réconfort où j’ai encore senti de l’énergie, la grâce et le courage de mener à bon port le combat de l’abstinence sexuelle. »

Et la sœur Gloria AKUNFE plus euphorique déclare : « je confesse que c’est une bonne vision. A travers les témoignages du président et des aînés, c’est possible de s’abstenir sexuellement jusqu’au mariage. »

C’était sur ce que les différents participants s’étaient donnés rendez-vous pour une autrefois dans l’espoir d’attirer plus de jeunes dans cet élan si singulier à l’ère des réseaux sociaux.

Par YAO EDAH.

Commentaire d'article